FISE EDMONTON 2018 : Claude Hickman et ses favoris en Flat

Mercredi, juin 20, 2018 - 17:03
Précédent

Choix de l'expert : les favoris de Claude Hickman en Flatland pour le FISE Edmonton 2018

 
Cette semaine, nous nous tournons vers notre expert en Flatland et détenteur d'un Record du Monde Guinness, Claude Hickman. Nous lui demandons quels sont les riders en Flatland qu'il faut suivre particulièrement sur la prochaine étape des FISE World Series à Edmonton, Canada. 
 
Avec déjà des événements à succès derrière lui à Hiroshima, Japon et Montpellier, France, le FISE 2018 a eu la visite de quelques-uns des meilleurs riders du monde. Edmonton offre aussi les meilleures vibes qui soient et la foule est l'une des plus incroyables que je connaisse. Voici comment je vois les choses se passer cette année sur cette étape:  
 
L'homme à suivre sera certainement le Canadien “Dub” (Jean-William Prevost). Il est certes 5ème au classement général, mais il est aussi le champion 2017 et lorsqu'il est à son meilleur niveau je crois qu'il est imbattable. Regarder Dub c'est comme être témoin d'une violente tornade créée par un rider et son vélo. Prevost lie ensemble ce qui semble être des tricks en turbine impossibles tout en repoussant la limite entre le maintien du contrôle et une éjection complète du vélo. Si Dub peut retrouver son focus et le feu qu'on lui connaît, je crois qu'avec le soutien du public canadien, tout pourrait tourner à son avantage.  
 
Pourtant, la consistance et l'élévation constante du niveau de Matthias Dandois le rendent bien difficile à détrôner. Avec la pression habituelle, et comme il pourrait bien encore passer en dernier, il devra sans doute sortir des tricks encore plus durs car l'affiche de pros grossit sans arrêt. Matthias se nourrit de l'énergie des grandes foules et jusqu'ici Edmonton n'a jamais déçu dans ce domaine. 
 
Un line-up de pros bien rempli signifie que vous avez des riders Japonais de précision comme un Moto Sasaki qui a réussi à se hisser dans le top 4 cette année. Moto dispose en outre d'une réserve de tricks risqués de ces dernières années dans laquelle je ne l'ai pas encore vu puiser. J'aimerais personnellement le voir ressortir beaucoup de ses variations de kickflip. Le sol n'est peut-être pas idéal pour ça, ou peut-être qu'il est passé à autre chose, mais je pense qu'il lui faudra inclure encore un de ses combos signature pour atteindre le top de la catégorie.  
 
Le gagnant d'Edmonton en 2016 fut Alex Jumelin et il pourrait bien retrouver cette place du podium. Il faut quand même savoir que le Flatland au FISE a une dette envers Alex pour tout ce qui a été réalisé jusqu'ici mais aussi encore sur chaque étape où je le vois travailler quasiment comme un organisateur, aidant dans l'ombre, effectuant des ajustements nécessaires de manière à ce que les riders passent un très bon moment... Et cela va jusqu'à passer la serpillère sur le sol entre chaque groupe de riders va rouler. Le FISE Edmonton est toujours plus carré d'année en année et je pense que ça va lui permettre de se concentrer uniquement sur sa compétition.  
 
À la troisième place du classement Overall, nous avons l'Espagnol Viki Gomez. Viki possède une grande variété de tricks et surtout une consistance qui joue régulièrement en sa faveur dans le classement en fin d'année. Je pense qu'il peut arriver à rester dans le top 3 simplement en se rendant sur toutes les étapes cette année. Mais Viki possède lui aussi un autre niveau de tricks à sortir en contest, réévaluant ainsi depuis sa performance en France ce qu'il faudrait réaliser pour obtenir un meilleur score que Matthias et Alex. 
 
Je n'en oublierai pas pour autant le Chilien Benjamin Hudson, un autre rider que personnellement j'adore regarder. Lorsqu'il met ses écouteurs, qu'il respire un grand coup, et se lance dans ce flow qui est devenu son style signature, il est capable de délivrer un run parfait qui peut élever d'un coup les enjeux de tout le groupe de riders et j'espère qu'il pourra vivre cela à Edmonton cette année. 
 
Voilà ce que j'imagine, mais comment vraiment savoir ce qui peut arriver avant d'en faire moi-même l'expérience. C'est une chose de regarder cette histoire de Flatland derrière un ordinateur mais vous ne pouvez pas vivre l'excitation du FISE sans y être vous-même, pour encourager les riders et voir ça de vos propres yeux. Que ce soit en Chine, Hongrie ou Edmonton, Canada, si vous adorez le Flatland, vous devez vous rendre sur un FISE. 
 

 

 

Ne ratez pas la prochaine manche de la Coupe du Monde BMX Flatland UCI lors des FISE World Series à Edmonton, dès le 13 Juillet. Suivez de près toute l'action sur nos pages Facebook, Instagram et Twitter
 
Vous pouvez suivre Claude Hickman sur Instagram et Twitter