FISE World Edmonton 2016

RETOUR AU REGIME POUR LES PATROUILLEURS D’HAWRELAK PARK

20 sep 2016 22:25
Les oiseaux du park William Hawrelak d’Edmonton peuvent désormais reprendre leurs activités et leur régime habituel. Fini la Poutine, fini le spectacle des sports actions, retour à une vie de patauge et de sieste au bord du lac. Le FISE s’est achevé hier après 3 jours de compétitions et de fêtes ininterrompues. 
 
Seul le vent a posé un petit souci sur le Mountain Bike Slopestyle. Sécurité oblige, la finale a été annulée et c’est donc les résultats de la demi finale qui ont sacré le Canadien Brett Rheeder, actuellement meilleur du monde dans cet exercice. 
 
Heureusement il y avait tant à voir en ce beau dimanche. Le public s’est ainsi rassasié d’actions avec une superbe finale de Skateboard où les favoris Nord Américains Ryan Decenzo et Greg Lutzka ont vu les petits frenchies Vincent Milou et Joseph Garbaccio leur voler la vedette.
 
Autre duo de français au sommet de leur discipline ici à Edmonton, Alex Jumelin et Matthias Dandois qui se sont livrés à une bataille incroyable en finale du BMX Flatland. L’originalité et le risque pris par le premier ont eu raison du style et du charisme du second. Alex Jumelin l’emporte mais Matthias valide la série, au final tout le monde repart heureux.
 
C’est d’ailleurs bien le but de cette FISE World Series. Apporter du bonheur, du spectacle et asseoir auprès du grand public les valeurs de ces sports si spectaculaires : respect, le partage, le dépassement de soi. Il y eut tout cela et plus encore lors de la compétition de BMX Park. Et ce n’est pas les enjeux grandissant de la Coupe du Monde UCI BMX Freestyle Park qui changeront la bonne ambiance qui règne sur le park. 
 
Il n’y a qu’à voir le soutien que recevait le jeune croate Marin Rantes lors de son run de finale. Beaucoup auraient voulu qu’il pose tous ses tricks pour rester sur ce podium qui lui tendait les bras ; ce ne fut pas le cas mais le rider Redbull s’impose véritablement comme un des nouveaux outsiders à suivre. Brandon Loupos, vainqueur à Denver, s’est une fois de plus distingué et se joint à Nick Bruce et Colton Walker dans le peloton des poursuivants de Logan Martin qui a retrouvé toute sa consistance ce week-end. Avec aucun pied en dehors des pédales, une multitude de combos aussi légers qu’impressionnants, de la vitesse, de l’amplitude, de la souplesse et donc du style, sans oublier des transferts et des lignes innovantes ; l’australien était imbattable ce week-end. En mission pour récupérer la place de leader de la Coupe du Monde, il n’a pas failli et arrivera confiant en Chine dans un mois pour clore cette passionnante compétition UCI.
 
Peut être ira t-il lui aussi se reposer au bord de l’eau, chez lui sur la Gold Coast Australienne. Une chose est certaine, la Poutine, ce n’est pas son truc. Athlète remarquable à l’hygiène de vie remarquable, sa gourmandise à lui c’est l’adrénaline que lui procure le BMX. Cette même recherche de sensation fut comme toujours partagée par l’ensemble des riders inscrits aux compétitions, des stars professionnelles jusqu'aux amateurs anonymes. Tous passionnés de ces sports si atypiques, ils ont régalé un public venu en masse. 
 
La cité d’Edmonton avait accueilli les bras grands ouverts cette 4ème étape du FISE World Series. On ne prend pas de risque en glissant ainsi, en ce lundi de décompression, que ce fut une réussite, et un vrai plaisir, autant pour les riders que pour les organisateurs. Et comment ne pas avoir envie de revenir l’an prochain s’aérer autour de la River valley, s’agiter sur Whyte Avenue, et tellement d’autres choses encore à découvrir ici.

Vivement l’an prochain.
 
Merci Edmonton.
 
 
Words : Ben Bello

Photos : Cédric de Rodot
 
arrow-leftarrow-rightarticlechevron-downclockclosedownload-filefacebookgalleryglobeinstagramlogo-choositlogo-fisemagnifypinplussearchsharetwitteruservideoyoutube