• Coupe du monde UCI BMX Freestyle Park

    Comptant parmi les contests les plus démocratisés du FISE, le BMX Freestyle Park est caractérisé par des tricks aériens permis par la forme des structures et la vitesse des riders. Si la technicité des tricks importe beaucoup dans la nota- tion, d’autres critères comme l’utilisation de l’ensemble du Park et l’originalité des lignes choisies permettent aussi d’évaluer cette discipline – fraîchement entrée au programme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

  • Coupe du monde UCI BMX Flatland

    Croisement de la simplicité d’une surface plane et de la créativité permise par des vélos 20 pouces, le BMX Flatland est la discipline la plus artistique des sports urbains. Les riders combinent compétences, équilibre et créativité pour effectuer une forme de danse avec leur vélo, où s’apprécient la subtilité de chaque trick et l’esthétique globale du run. Toujours placée au cœur du festival, la compétition est rapidement devenue un incontournable du FISE.

  • Coupe du monde FIG de Parkour

    Aucun équipement n'est requis pour le Parkour, l'outil essentiel de l'athlète est son propre corps. Le Parkour, c'est aller d'un point à un autre en respectant un principe clé: l'efficacité. Qu'il s'agisse d'une compétition de Speed ​​Run ou de Freestyle, les athlètes s'expriment en alliant fluidité et créativité. Venue tout droit de la rue, cette discipline initialement popularisée par le cinéma, fleurit désormais dans la culture populaire. A propos de la FIG La Fédération internationale de gymnastique est l'autorité mondiale et exclusive de gestion de la gymnastique. Elle est la plus ancienne des fédérations internationales de sport olympique et participe aux Jeux Olympiques depuis leur restauration en 1896. La FIG gère huit sports: la gymnastique pour tous, la gymnastique artistique masculine et féminine, la gymnastique rythmique, le trampoline - qui inclut le double mini-trampoline et le tumbling -, l'aérobic, l'acrobatique et le Parkour. Elle compte 148 fédérations nationales membres et son siège est basé à Lausanne (SUI), la capitale olympique.

  • Coupe du monde World Skate Roller Freestyle

    En Roller Freestyle Park, les runs de chaque athlète profitent de l’ensemble des structures avec un maximum de vitesse, permettant d’enchaîner tricks aériens et divers slides. L’évaluation des runs favorise l’expression de la ma- nière de rider propre à chacun, au-delà de la technicité et de l’amplitude. Depuis son origine, sa communauté s’attache à conserver l’essence même de ce sport et de la promouvoir au travers de son mode de vie.

  • FISE World Series Skateboard Street

    Initialement un simple moyen de locomotion, le Skateboard s’est étendu dans les années 80 pour s’être aujourd’hui largement démocratisé. L’influence propre à son mode de vie émane dans l’imaginaire collectif de tous domaines culturels et continue de s’étendre grâce à son inclusion aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. En Street, les riders composent des runs où les tricks comptent autant que la polyvalence des lignes, et surtout que d’engagements.

  • Trottinette Freestyle

    Discipline récente en plein essor, la Trottinette Freestyle s’est rapidement re- trouvée à côtoyer les autres sports et à partager leurs spots. Grâce à son ac- cessibilité, bon nombre de riders ont commencé très jeunes et ont fait évoluer le niveau des tricks avec eux jusqu’à affirmer la crédibilité de leur discipline. La présence d’un guidon rotatif autorise des figures similaires à celles du BMX, dont elle s’inspire largement tout en conservant ses spécificités.

  • Wakeboard

    Introduit au début des années 80, le Wakeboard peut être défini comme le croisement du Ski Nautique et du Snowboard. Les pieds sont fixés à la planche qui s’utilise dans les deux sens pour faciliter l’enchaînement de tricks, qui sont notés selon leur difficulté et la hauteur avec laquelle ils sont réalisés. Ceux-ci peuvent être lancés sur les modules disposés proches de la ligne du téléski nautique, ou en utilisant uniquement l’élan donné par ce dernier.

  • BMX Street

    Bancs, quarters, rails et autres marches d’escalier composent le terrain de jeu du BMX Street afin de reproduire l’aménagement extérieur des centres urbains. Les critères d’évaluation favorisent l’expression du style propre à chaque rider, et apprécient particulièrement quand ceux-ci sortent des cadres habituels en lançant des compositions tricks/modules inédites, plé- biscitées par un public initié et réceptif aux subtilités de chaque run.

  • BMX, Roller, Scooter, Skateboard Spine Ramp

    Qu’importe la discipline, c’est avant tout le show qui compte sur la Spine Ramp. Jouant de la foule réunie autour de la structure, les riders exploitent chaque côté de la rampe et l’arête centrale pour composer leurs runs. Bien que les tricks diffèrent en BMX Freestyle, en Skateboard, en Trottinette Freestyle ou en Roller Freestyle, le format de cette structure lui confère une parfaite polyvalence qui profite à ces sports.

arrow-leftarrow-rightarticlechevron-downclockclosedownload-filefacebookgalleryglobeinstagramlogo-choositlogo-fisemagnifypinplussearchsharetwitteruservideoyoutube