Lola & Planche | FISE Up Décembre

06 déc 2021 14:00

fise up decembre

LOLA & PLANCHE | FISE UP Décembre

ITW : Ben Bello
Visuels : Victor et Felix Charrier

Retour dans la rue avec la présentation du collectif français PLANCHE qui sort sa dernière création, un portrait animé de Lola, skateuse et artiste multiforme de Londres. Une proposition fascinante qui nous donne envie d’en savoir plus le projet et sur Lola aussi, ça tombe bien elle se joint à la conversation entamée avec Victor Charrier.

Planche c’est quoi ? A part d’être le nom parfait pour associer vos deux passions du basket et du skate !

V : C’est un projet qui a vu le jour il y a quatre ans, sous la forme d'une édition papier unique. Il y était question de concevoir le terrain de basket de rue parfait. Un objectif complexe qui permettait, entre autres, d'interroger les espaces sportifs urbains. Et aujourd'hui "Planche" c'est une série vidéo documentaire, une bande originale et une édition papier propres à chaque épisode. Avec une ligne directrice : observer le sport sous un angle différent, l’art comme fil rouge, le basket-ball et le skate comme points de départ. Le projet évolue au fil des déplacements et des rencontres. De Toulouse à Berlin, en passant par New-York, Los Angeles ou encore Paris, on se nourrit naturellement des cultures de chaque ville et on s’inspire des différents lieux et atmosphères.

Planche c’est qui ? Un projet on ne peut plus collectif n’est-ce pas !

V : Complètement ! C'est très important pour nous de travailler à plusieurs. On s'apporte plein de choses les uns aux autres. Le collectif c'est l'essence même du projet. Planche aujourd'hui est composé de Mehdi Thiriot qui s'occupe de tout l'aspect musical, Félix Charrier qui travaille sur les animations et le dessin, Léo Lecerf qui gère la partie communication, Lola Lewis, la première skateuse du team, et moi donc, Victor Charrier, qui suis à la base du projet et m'occupe principalement des prises de vues vidéos/photos et montages des épisodes. Mais au-delà des missions de chacun, tout le monde dans l'équipe fait plus que le rôle qu'il ou elle occupe ! On donne tous notre avis et on partage tous nos idées entre nous ! Je fais un gros clin d'oeil à Guillaume Berneau, qui a bossé à fond sur toute la partie graphisme du projet et qui dernièrement a eu envie d'aller vers autre chose.

Vous explorez pas mal de supports, même du papier et du vinyl, est-ce de la nostalgie d’une époque ?

V : Je ne sais pas si on peut parler de nostalgie, mais il y'a effectivement une vraie influence des années 90, en termes d'esthétique, de références musicales, cinématographiques etc… Au-delà de ces influences et de cette possible nostalgie, ce qui est sûr c'est qu'on a tous une affection particulière pour les objets physiques. On avait envie d'explorer ça en plus de nos vidéos. Je pense aussi que ça s'explique par la variété des compétences de chacun et chacune dans l'équipe : il y a des graphistes, des vidéastes, des photographes, des musiciens.ciennes, des skateur.euses . Et puis cette diversité des supports fait écho aux personnes qu'on rencontre, à leurs regards singuliers portés sur une pratique artistique et sportive.

Si vous deviez citer des influences ou des gens, des mags qui vous ont marqué ce serait qui ?

V : Je vais essayer de parler un peu pour tout le monde et faire une petite liste ! En terme de magazines, il y a évidemment le géant Américain SLAM et le mag français REVERSE ! Sinon, du côté de la vidéo, du cinéma, je pourrais citer Thomas Campbell, Spike Lee ou encore Mike Mills. Sa vidéo Paperboys est d'ailleurs une influence directe pour notre épisode 2. Je pense aussi à Spike Jonze et donc forcément aux Beastie Boys, pour leur musique mais aussi pour leur univers visuel. Le film Point Break de Kathryn Bigelow, tout le travail du label Ed Banger, et enfin, une très grosse pensée pour Allen Iverson qui m'a fait aimer le basket, et m'a poussé à voir ce sport autrement.

(sur zoom) Salut Lola, merci de te joindre à la conversation. Peux tu nous en dire un peu plus sur toi et sur ta rencontre avec le crew de PLANCHE ?

L : En fait, tout part d’une pure coïncidence. J’étais à Berlin en 2019, pour voir des ami.es et tourner quelques clips de skate. Un jour, on faisait une session au skatepark de MierendorffPlatz et un mec avec son gros sac à dos et sa casquette vissée sur la tête filmait un pote à lui. C’était Victor. Il nous a demandé si c’était ok de nous filmer et nous a expliqué que c’était pour un projet perso.

V : Je me souviens très bien ! C’était pendant mon Erasmus et je faisais des rushs pour l’épisode 02. À ce moment là on échangé quelques mots, nos instas mais c’est tout.

L : C’est bien plus tard, quelques semaines après et complètement par hasard qu'on s’est retrouvé dans le même avion pour rentrer à Toulouse. On a trainé ensemble, et on est devenu pote. J’ai rencontré tout le crew et j’ai adoré le projet ! Petit à petit on a commencé à faire des choses ensemble. J'ai toujours voulu faire une vidéo mélangeant tout ce que j'aime et Victor l'a réalisé avec l'aide des gars. J'étais content de la façon dont c'est arrivé. On s'est tellement bien connectés qu'ils m'ont proposé de représenter PLANCHE. Pour moi qui n'a jamais pensé skater pour autre chose que moi-même, ça m’a paru irréel.

V : Et pour nous ça nous est paru une évidence. En plus d'être une skateuse très talentueuse, Lola est aussi une artiste. Elle a son propre style, son univers, que ce soit dans le skate ou dans sa musique et ses collages. Elle a une vraie vision, entre art et sport et évidemment on a envie d'évoluer avec des gens comme ça !

PLANCHE a toujours des projets sur le feu, parlez-nous donc de cette flamme qui vous pousse à bosser comme ça sur des projets qui ne sont pas forcément rémunérateurs…

On est tous.tes des passionné.es, et on a envie de créer des choses. Planche c'est un super laboratoire pour expérimenter, rencontrer des gens, essayer de se créer un réseau et on se dit tous dans l'équipe que produire du contenu ça nous apporte beaucoup. On fait notre CV en quelque sorte ! Bien sûr, nous espérons qu’au fur et à mesure que PLANCHE grandisse et connecte plus de personnes, plus de talents. Alors rejoignez le courant ou faites passer le mot de notre existence ! 

On peut vous suivre où ?

Sur Instagram, Youtube et dans la rue…

arrow-leftarrow-rightarticlechevron-downclockclosedownload-filefacebookgalleryglobeinstagramlogo-choositlogo-fisemagnifypinplussearchsharetwitteruservideoyoutube