• Jours
  • Heures
  • Min
  • Sec
Next event FISE Chateauroux

Petit entretien avec Drew Bezanson

12 avr 2016 18:40

Après un break en 2010, Drew est devenu un des riders en BMX park les plus reconnus du monde. Depuis 2011, il a été de nombreuses fois champion de la Simple Session et il a remporté plusieurs éditions des Jeux baltes à Gdansk. Bref, à 26 ans, Drew a encore ses plus belles années devant lui !

Le FISE a pris le temps de taper un brin de causette avec le rider Canadien lors du lancement du FISE World Edmonton, histoire de parler tricks, blessures et excitation à l'idée de rider à domicile devant une foule électrique. 

Quel est le trick le plus fou que tu aies tenté?

Le curved wall lors d'"Uncontainable" avec Red Bull. Ce n'est peut-êre pas le trick le plus dingue mais c'est celui pour lequel j'ai pris le plus de risque. C'était en tout cas le trick le plus dur pour moi car j'avais toute ma famille et mes amis qui me regardaient et m'encourageaint avec inquiétude. 


Est-ce que tu pourrais lister toutes les blessures que tu t'es fait en ridant? 

Oula… OK alors la pire de mes blessures est probablement les 4 points d'hémorragie sur le lobe frontal gauche de mon cerveau. J'ai également cassé mon coude, ma cheville, le haut de ma hanche et disloqué mes deux épaules plus d'une fois. Bien évidemment à côté de ça il y a les habituelles chevilles laminées et côtes meurtries ...

Ah oui, sympa! Et qu'est-ce qui te motive à remonter sur ton vélo?

Je continue d'être motivé grâce à différents athlètes, des gens qui ont tout sacrifié et ont ensuite accompli de grandes choses. Mes parents me motivent également beaucoup, je réalise tout ce qu'ils ont fait pour me permettre d'avoir la meilleure enfance possible. Je déteste voir les gens gaspiller leur talent, et je suis décidé à ne jamais gaspiller le mien, histoire de voir jusqu'où je suis capable d'aller. 


Quels sont justement les athlètes qui t'ont inspiré?

J'ai débuté par la Motocross, du coup au début j'étais admiratif de riders comme Jeremy McGrath, Ricky Carmichael, Travis Pastrana.  Ensuite, lorsque je me suis au BMX, des légendes comme Dave Mirra, Ryan Nyquist, Cory Martinez, Danny Hickerson et Morgan Wade on pris le relai.  En fait j'étais fans de tellement de riders...

Qu'est-ce que tu regardes quand tu choisis un vélo?

Principalement la géométrie du vélo.  Je vais commencer par le cadre, puis je vais modifier certaines pièces que j'aime. Le plus important de tout, c'est le feeling.

2 pegs, 3 pegs ou 4 pegs?

2 pegs.


Tu rides quoi en ce moment?

Pour être honnête, je ride le plus de matos DK possible (cadre, fourche, pignons, pédales... ). Ensuite, pour mes roues, j'utilise des Profile Elite, qui sont définitivement ce qui se fait de mieux actuellement, et les jantes Odyssey 7KA.


On a entendu dire que tu allais faire du MTB slopetsyle cette saison, est-ce que finalement la différence est si importante entre BMX et MTB? 

La plus grosse différence entre le BMX et le MTB c'est la taille des roues, une fois que vous vous familiarisez avec l'un, l'autre vous paraît vraiment différent. Et puis évidemment le MTB est moins maniable que le BMX.


Que penses-tu de l'étape du FISE World à Edmonton cette année ?

Je pense que ça va être génial. En tant que rider canadien ça signifie beaucoup pour moi de pouvoir représenter à domicile, devant mes fans. Je suis super excité à l'idée d'avoir le plus gros contest du monde au Canada !

arrow-leftarrow-rightarticlechevron-downclockclosedownload-filefacebookgalleryglobeinstagramlogo-choositlogo-fisemagnifypinplussearchsharetwitteruservideoyoutube