• Jours
  • Heures
  • Min
  • Sec
Next event FISE Montpellier

Tous les gagnants du FISE World Series 2019

03 nov 2019 12:31

Revivez la cérémonie de remise des prix overall de la FISE World Series 2019 !

UCI BMX FLATLAND WORLD CUP WOMEN
 
Misaki Katigiri remporte la Coupe du Monde UCI BMX Flatland 2019

Aujourd’hui s’achève la dernière étape de la saison du FISE World Series, on l’aura remarqué sur Montpellier (France), Hiroshima (Japon) et Chengdu (Chine), le niveau ne cesse d’augmenter chez les filles en BMX Flatland. Le fait que cette compétition fasse partie du la Coupe du Monde UCI BMX Flatland y fait beaucoup, ce qui les pousse à dépasser leurs limites et offrir des show d’exception sur chacune des étapes. La discipline s’est démocratisée, le sport a progressé, même s’il y a encore beaucoup de compétitions hommes et moins de femmes. En arrivant en Chine, Misaki Katagiri était en tête de classement. L’Autrichienne Irina Sadovnik excellait et obtenait  la seconde place au Japon et la troisième en France avec des tricks très techniques dans un style bien elle pour le plaisir de tous. Et en numéro 3, Céline Vaes, la Française qui a débuté depuis peu ne cesse de s’entraîner dur pour représenter l’équipe de France pendant les championnats du monde.  Sur l’étape chinoise c’est Misaki Katigiri qui remporte une nouvelle fois l’étape et domine le podium avec des enchaînements complexes contrôlés avec beaucoup de style. Irina Sadovnik est en seconde position avec son style technique et avec des tricks toujours plus difficiles. L’Allemande Julia Preuss passe devant Céline avec des enchaînements maitrisés. Sur l’overall FISE World Series , pas de surprises pour la première place du podium car Misaki Katigiri s’est imposée sur toutes les étapes avec un score total de 30 000 points. Puis en seconde place Irina toujours plus engagée dans la réalisation de ses tricks, elle part avec 26 200 points et pour la 3ème, c’est la Française Céline Vaes avec 22 100 points.  
La compétition globale de la Coupe du Monde UCI BMX Flatland Women 2019 est dynamique, sur chaque étape les filles évoluent ensemble de manière cohérente et c’est positif pour la prochaine saison. 

Misaki Katagari

 

UCI BMX FREESTYLE PARK WORLD CUP -  WOMEN

Hannah Roberts gagne la Coupe du Monde UCI BMX Freestyle Park 2019 

Malgré son jeune âge, Hannah Roberts est une référence sur scène du BMX féminin depuis des années et elle ne cesse de s'améliorer. La Coupe du Monde de cette année a été un franc succès pour elle, puisqu'elle a remporté chaque étape du FISE World Series. En avril, à Hiroshima, elle a prouvé à quel point elle était résistante lors de son premier run, et est revenue dans sa deuxième manche pour produire l'une des performances les plus remarquables que nous ayons jamais vues. À Montpellier, elle fait le show devant un public venu nombreux pour l’encourager. Et elle termine la saison en beauté à Chengdu et est ravie de remporter la victoire.
En deuxième place, nous avons Perris Benegas, des États-Unis. Perris s'est avéré être une adversaire de taille pour Hannah Roberts cette année. La pratique de Perris est basée sur le style, l’amplitude et également des transferts à couper le souffle. Elle a eu sa place sur tous les podiums, avec une seconde place à Chengdu et à Montpellier puis la 3ème position à Hiroshima.
La 3e place revient à l’allemande Lara Lessman qui possède de nombreux tricks dans son bagage. 2eme au Japon et 3ème à Montpellier et  à égalité de points avec Perris jusqu’à la dernière étape ou elle réussi à obtenir une 4ème place 
Globalement, le vrai vainqueur de cette année est le BMX féminin, car son niveau n’a pas été à la hauteur des palmarès et de sa progression incroyable.

Hannah Roberts
 

 

UCI BMX FLATLAND WORLD CUP -  MEN - FINAL 

Matthias Dandois sécurise une nouvelle fois son titre 

Matthias Dandois a été couronné vainqueur de la Coupe du Monde UCI BMX Freestyle Park 2019 ! C'est la deuxième année consécutive qu'il remporte ce titre. Fait inhabituel pour lui, nous ne l’avons pas vu gagner une étape cette année, c’est bien simple il occupe la seconde place dans toutes les villes visitées. Cependant cette régularité lui a permis de remporter le titre sur le FISE World Series 2019. Son riding est riche en style et s’inspire du Street. Nous l’avons vu faire de nouveaux combos cette année et nous nous impatientons déjà de voir ce qu’il nous réserve pour la saison 2020. 
Dominik Nekolny, de la République tchèque, a pris la deuxième place au classement général, et ce fut un plaisir de le regarder cette saison. Très technique, il repousse constamment les limites avec fluidité. Il était en tête du classement général avant l'étape chinoise, mais son vélo perdu ne lui a pas arrangé les choses à Chengdu.
En 3ème place, nous avons le japonais Moto Sasaki qui termine la saison sur une victoire. Globalement une année fantastique et artistique pour le Flatland sur une nouvelle zone que les athlètes ont adopté immédiatement.

Matthias Dandois
 

 

UCI BMX FREESTYLE PARK WORLD CUP -  MEN

Rim remporte la Coupe du Monde UCI BMX Freestyle Park 2019 !

Cette saison a été phénoménale dans le cadre de la Coupe du Monde UCI BMX Freestyle Park du FISE World Series. Nous avons vu le niveau de BMX atteindre de nouveaux sommets. 

Logan Martin était en tête du classement avant la dernière épreuve à Chengdu, mais c'est finalement le Japonais Rim Nakamura qui a remporté le premier prix. Rim est un talent absolument phénoménal. À seulement 17 ans, il réalise des tricks d’une amplitude incroyable. À Hiroshima, il était en feu, encouragé par son public et avait pris la 2e place, battu par Brandon Loupos.  À Montpellier, il a continué à briller en terminant 5ème au classement général. Il remporte ici sa première victoire au FISE à Chengdu et il est absolument ravi!

Logan Martin vient en deuxième position et c’est un des athlètes les plus constants. Il était sur le point de prendre la première place mais une finale annulée à Chengdu ne lui permettait pas de prendre l’avantage sur Rim.

Justin Dowell est en 3ème place du classement général. C’est un autre jeune athlète qui a fait son entrée sur la scène au cours des dernières années. Son trick signature, le Twix, figure régulièrement dans ses runs pour le plus grand bonheur des spectateurs. Il a remporté l'étape à Montpellier l'année dernière et il a été champion du monde UCI BMX Freestyle en 2018. A suivre de près !

Rim Nakamura

WS Roller Freestyle Park 

Ce fut une incroyable saison cette année encore grâce aux riders internationaux qui élargissent constamment la définition de ce qui est possible sur des rollers. Les riders n’ont pas déçu en exploitant chaque aspect des parks pour s’exprimer.

Recap sur la saison

Hiroshima

Le niveau était très élevé une fois encore pour la finale d’aujourd’hui, mais personne n’a pu battre Joe Atkinson. Il s’est entraîné chaque jour hors saison et cela s’est vu. Il a réussi l’impossible en démontrant encore plus de force que lors de sa victoire du titre de champion de l’overall l’année dernière en 2018. Dans son run d’aujourd’hui, il a rentré un remarquable 720 sur le step up tout en exploitant des lignes et une sélection de tricks unique. Il gagne toutefois de justesse avec un score de 84.66. Dans ses propres mots : « La foule était fabuleuse, le skatepark aussi, tout s’est bien passé et ce fut une superbe journée. »

Yasutoko Takeshi, que beaucoup considèrent comme le meilleur ramp-rider au monde est arrivé en 2ème place. La foule était en délire pour le héros local de Kobé, au Japon. Sa capacité hallucinante à voler s’est retranscrite dans ses runs aériens à travers le park. Les juges lui ont attribué une note de 84.00 points lui conférant la deuxième place du podium.

C’est l’électron libre, l'Australien CJ Wellsmore qui a pris la 3ème place. Il s’est lâché durant son run et à enchaîné les tricks. Alley-oop 270 par dessus la box et un fakie 540 font partie des moments forts. Il a amélioré son score de son premier run et à obtenu 83.00 points et la 3ème place.

Montpellier
 
Au moment de «l'apéritif» et après une après-midi complète d’activités sportives, la foule de Montpellier était heureuse d’encourager les riders  pour leurs derniers runs de la semaine.
Comme d'habitude, CJ Wellsmore a partagé avec nous un avant-goût de vacances avec sa chemise hawaïenne et ses good vibes éternelles. Yoon Jay Jonghyun, un rider de 14 ans originaire de Corée du Sud, a également pris un peu de rafraîchissement et d’exotisme. Un nom qu’il faut apprendre à épeler pour le crier : YOOOOOOOON et attendre les actions brillantes qui en résultent. Tournoyant sur tous les obstacles, son ride semble plus mûr qu’il ne devrait l’être à un si jeune âge. Il a terminé 5ème pour son premier voyage en Europe et a rendu son papa fier.
Sur une note plus habituelle, l’équipe française était au rendez-vous cette année encore. Yuma Baudoin (2e) et Roman Abrate (3e) ont tenté de défier Jeremy Mélique, qui était en feu toute la semaine, mais ils se sentaient tous deux à court. Le Park semble correspondre au style de Jeremy et rien ne l’empêche de remporter l’évènement, pas même une passe composée de Joe Atkinson. Bien que tout se passe bien pour le pilote britannique, les juges ont estimé que ça ne suffisait pas pour défier les Français.
Jérémy Mélique remporte l’étape de Montpellier.  Après avoir eu un enfant le mois dernier, il remporte maintenant son premier contest FISE World. Gagner un FISE est un moment décisif et peut donner beaucoup de confiance en soi, évidemment, avoir un enfant aussi.

Chengdu 

C’est par une belle journée ensoleillée que s’est déroulée la finale de la dernière étape de la saison 2019. Des riders du monde entier se sont affrontés à un niveau exceptionnellement élevé pour une place sur le podium. Riders, public et juges étaient impressionnés par le design, la disposition et la créativité du nouveau park freestyle. Hurricane Parks s’est une fois encore surpassé pour offrir aux riders un skatepark leur permettant de s’exprimer pleinement.
C’est CJ Wellsmore qui obtient la victoire avec deux runs parfaits. Il réussit même à battre le score de son propre premier run et obtient un impressionnant 88.25. Ce score élevé est bien mérité grâce à sa vitesse et la précision de ses tricks. Avec des runs techniques et sans chutes, il réussit à plaquer un énorme backside UFO grind tout en haut de l’immense vert wall de 5 m qui aurait pu gagner le contest de Best Trick. Malgré cette victoire il ne peut battre Joe Atkinson en haut du classement overall mais s’accapare la 2ème place avec 23,100 pts.
A la deuxième place du podium, c’est Joe Atkinson avec un score de 85.25. Le style fluide et aérien de Joe est un toujours un plaisir à regarder pour les juges comme pour la foule. Il va jusqu’à tenter un double backflip sur la grosse jump box après le buzzer et uniquement pour le plaisir de la foule, mais tombe sur les genoux.
Enfin, c’est DIako Diaby qui prend la 3ème place du podium avec un 84.37. Ses flips, rotations en transfer et son style très aérien qui ont impressionné les juges. Cette 3ème place ne suffit toutefois pas à lui donner une meilleure position dans le classement overall.

Le contest de Best Trick était particulièrement spectaculaire avec la victoire de Diako pour son énorme backflip zero spin transfer du hip jusqu’au vert wall. Romain Abrate, qui arrive 3ème du classement overall, a aussi été très impressionnant avec un énorme transfer en 900 de la jump box à la hip box. CJ a aussi ajouté son grain de sel avec un très technique 450 full torque 450 out sur le ledge suspendu.

Joe Atkinson

WS Roller Freestyle Park Women

La reine de la constance remporte son deuxième titre de Vainqueure de la Coupe du Monde WS de Roller Freestyle Park
 
Énormes crashs, lignes innovantes et combos de tricks improbables, et voilà déjà une dernière étape qui conclue une saison électrique pour le penchant féminin du Roller féminin.
 
Et dès l’ouverture à Hiroshima en avril, la victoire échappe à la tenante du titre 2018 à cause de quelques erreurs. Au profit de la « Grind Master » Espagnole Maria Munoz qui prend la deuxième place, derrière une Misaki Katayama imbattable grâce à la technicité de ses tricks.

Au tour de Montpellier de prendre la relève en mai, où Chihiro Azuma a raflé l’or avec un style aussi smooth qu’élégant. Le style de Manon Derrien la place seconde, devant la locale de l’étape Lisa Marie Authié et son riding ultra rapide.

Et il est déjà temps de conclure la saison, sur un Park surdimensionné que les Women ont exploité à son maximum. Une journée épique conclue cette saison, avec une Manon Derrien en pleine forme qui a joué de son expérience sur les contests pour prendre l’avantage. Elle est suivie de près par la Japonaise Juria Takebe, puis la Chinoise Jing Hong Zhao.
 
Et c’est donc Manon Derrien qui s’impose grâce à sa constance et son style qui ont ravi toutes les étapes FISE World Series de la saison, devant Mery Munoz et son aisance en grind, ainsi que Juria Takebe et son immense sourire qu’on aura plaisir à retrouver l’année prochaine.
 

Manon Derien

Skateboard street

Retour sur une année de compétition

Hiroshima
La première étape de l’année pour la Skateboard Street Pro World Series nous a donné à voir un des contests les plus spectaculaire de tous les temps. Le niveau était extrêmement élevé et les meilleurs rider japonais sont venus montrer leur riding à la fois technique et stylé. C’est sans surprise que les riders japonais ont occupé toutes les places du podium malgré des runs efficaces de riders internationaux tels que Kechaud Johnson et Richard Tury.

Ryo Sagawa a décroché un incroyable 91.85 avec un premier run plein de vitesse, de style et de sourire. Il a plaqué des tricks extrêmement techniques sans effort dont un nollie bigspin fs boardslide, un hardflip fs boardslide et un switch fs flip sur une des courbes. Il a aussi surpris tout le monde avec un énorme late shove-it sur la grande table. C’est un trick exceptionnellement technique et impressionnant surtout du fait de l’avoir fait au milieu de son run, montrant ainsi son aisance et son board-control. Cela a suffit à le mettre en première position, mais il a tout de même offert au public un incroyable second run.
Durant le best trick contest, il a également rentré un impressionnant hardflip au-dessus de la table de 6 mètres.

C’est Ike Keyaki qui prend la seconde place avec un run qui aurait gagné sans la performance de Ryo. Ike a démontré le niveau incroyable et style détendu du skateboard japonais. Il a débuté son run très fort avec un switch fs feeble parfait sur le rail en descente, suivi d’un bigger spin irréprochable sur la courbe, un fs nosegrind en courbe et un switch heel front board sur un des rails plats. Il a été récompensé par un très respectable score de 90.10.

Aoki quant à lui a réussi un run sans chute commençant par un énorme tré-flip sur la petite table suivi d’un nollie bs 360 shove-it bs lipslide sur le gros rail en descente et fs feeble de plus de 10 m de long sur le plat et la descente du rail central. Il a également démontré son talent en tant que rider de courbe avec un impressionnant fs kickflip indy grab transfer sur la plus grosse courbe du park. Ses efforts ont été récompensés par un score de 88.72 le plaçant en « ème position du podium.

Finale du Montpellier Snipe Skateboard Street Pro 

Les riders ont fait monter la chaleur pour l’une des étapes les plus importantes de la tournée sous le soleil de Montpellier. Ce contest a marqué les esprits car le skatepark était le premier à être entièrement construit en béton et comprenant d’énormes gaps et rails. Les riders ont fait justice au park en plaquant des tricks parmi les plus exceptionnels des contests FISE dont certains NBD (tricks rentrés pour la première fois).

Depuis son arrivée dans les contests FISE, Kechaud est devenu un des favoris du public. Il roule à une vitesse et avec une puissance sans pareil et trouve toujours le moyen de passer les gaps les plus gros du contest. Cette année ne faisait pas exception car il a réussi a plaquer un immense gap to rail en fs feeble qui a beaucoup impressionné juges et public. Son run était parfait et il nous a régalé avec un fs noseblunt slide sur le gros hubba, un flip parfait au dessus de la table et un fs board inattendu en remontant le rail central. Son énergie a été récompensée par un 84.25 lui conférant la première place du podium.

L’aisance de Ike Keyaki lui a permis de prendre la 2ème place du podium. Il a réussi à plaquer un switch heel fs board très difficile en descendant le rail.

Enfin, le vétéran Simon Stricker nous a donné à voir un excellent run avec un fs tailslide 270 out sur le bank to ledge, un nollie heelflip parfaitement exécuté sur le street-gap, un fs noseblunt slide, un très technique nollie heelflip bs noseslide et un bs feeble to fs boardslide inattendu sur le rail plat. Avec beaucoup de vitesse, aucune chute dans son run et un nombre impressionnant de tricks dans le temps imparti, il remporte la 3ème place du podium.

On notera aussi l’exceptionnel best trick contest avec Ryo qui réussit à plaquer un switch fs flip 360 sur le street-gap, Kechaud qui remonte le grand rail en 50-50 et enfin Brandon Valjalo qui crée la surprise avec un incroyable bs 180 late back foot flip sur le street-gap.

Finale du Chengdu Vogue ME Skateboard Street Pro 

La dernière étape de la FWS à Chengdu en Chine vous était présentée par Vogue ME. Les riders sont venus du monde entier pour s’affronter pendant une belle journée ensoleillée. Le skatepark de cette année obligeait tous les riders à donner le meilleur d’eux-mêmes avec une succession de rails, ledges, gaps, plan inclinés et courbes. Les nouveaux modules de cette année comprenaient un rail en descente avec une replaque dans un plan incliné, un gros rail à plat, et un plan incliné rappelant les célèbres China Banks de San Francisco.
Ivan Monteiro s’est démarqué avec un premier run sans faute qui comprenait des tricks très technique tel qu’un magnifique gap to backside noseblunt, un tré-flip to fs lipslide sur le rail du chapeau pointu et un half cab backside noseslide 270 out sur le low to high. Son run a été récompensé par un score très respectable de 87.25. Il avait déclaré au préalable qu’il était venu pour gagner et il n’a pas déçu. C’était la seule étape à laquelle il a participé et sa victoire n’a donc pas modifié le classement overall.

Ike Keyaki quant à lui a démontré son incroyable talent sur un skateboard avec un deuxième run parfait. Nollie bigspin lip to fakie, un switch feeble très propre en descendant le gros rail et un le seul backside nosebluntslide de la compétition sur le rail du chapeau pointu. Il ride avec beaucoup d’aisance et de style tout en plaquant des tricks très techniques. Il termine en 2ème place avec un score de 85.25 ce qui fait de lui le gagnant du classement overall de la saison et signifie qu’il sera invité pour toutes les étapes de la FWS de l’année prochaine.

Enfin, c’est le rider street Richard Tury qui prend la 3ème place avec un score de 83.00 et un run sans chute. Il a réussi a plaqué un heelflip bs boardslide dont il a le secret, un kickflip noseslide, un heelflip fs lipslide et varial heel bs boardslide inattendu en descendant le rail.
 

 

arrow-leftarrow-rightarticlechevron-downclockclosedownload-filefacebookgalleryglobeinstagramlogo-choositlogo-fisemagnifypinplussearchsharetwitteruservideoyoutube